jeudi 27 décembre 2012

Un siècle de poésie mexicaine, Claude Beausoleil, Points



La Fabrique à Rêves vous propose de découvrir un extrait de l'anthologie Un siècle de poésie mexicaine (traduit de l’espagnol, choix et présentation par Claude Beausoleil).


                                                          DIRE : FAIRE

Parmi ce que je vois et dis,
parmi ce que je dis et tais, parmi ce que je tais et rêve,
parmi ce que je rêve et oublie,
la poésie.

La poésie
semailles yeux sur la page,
semailles mots dans les yeux.
Les yeux parlent,
les mots regardent,
les regards pensent.
Entendre
les pensées,
voir
ce que nous disons,
toucher
le corps de l’idée.
Les yeux
se ferment,
Les mots s’ouvrent.

Octavio Paz                                

mercredi 26 décembre 2012

Fermeture de fin d'année


La Fabrique à Rêves sera fermée du samedi 29 décembre à 14h jusqu'au mardi 08 janvier à 14h.

Toute l'équipe vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année !




lundi 17 décembre 2012

Histoires naturelles des animaux imaginaires, Hélène Rajcak, Damien Laverdunt, Actes sud junior


Écoutez par ses bois musicaux la mélodie du sâdhawâr, frémissez devant le regard perçant du griffon, redoutez la voracité du boromez ou plante brouteuse... car ces animaux fabuleux mis à distance par la rapidité et le bruit du monde moderne peuplent de nouveau la mémoire collective grâce au superbe album des Histoires naturelles des animaux imaginaires.

Un bestiaire magnifique où le lecteur découvre selon une classification "scientifique" plus de 70 animaux : les mammifères légendaires, les créatures ailées fabuleuses, les reptiles extraordinaires, les prodigieuses créatures, les invraisemblables rampants et bien sûr.... les inclassables zoophytes !

Pas un long discours technique mais d'agréables informations concises et érudites de chaque animal répertorié, portant sur son origine (lieu géographique, référence littéraire, historique ou mythologique), sa description physique très précise avec parfois des planches (étonnantes) sur l'anatomie, et ses pouvoirs ou attributs extraordinaires.
Chaque animal est magnifiquement représenté soit en double page, ou deux par deux comme une encyclopédie et facilement identifiable par la couleur correspondant au groupe auquel il appartient. Sans oublier pour notre plus grand plaisir la figuration humoristique sous forme de bande dessinée de ce qui est écrit.

Un très bel album à la fois érudit et amusant.
Alors n'hésitez pas à (r)ouvrir cette merveilleuse porte à votre imaginaire..... et votre croyance !

Est paru également les Petites et grandes histoires des animaux disparus.

samedi 15 décembre 2012

L'enfant du bananier, Isabelle Sauer, Cécile Gambini, Didier Jeunesse


Il était une fois dans le sud de la Chine. Après une terrible tempête, le champ de bananiers d'un vieux bossu est dévasté.
Seule une petite pousse a résisté. Alors, reprenant courage le vieux bossu met tant d'ardeur et d'amour à l'entretien de cette unique pousse qu'un petit garçon y est né.
Voyant son père souffrir atrocement de sa bosse, le petit garçon se rend à la montagne verte pour chercher un remède.
Il y trouvera "la femme hirondelle" qui par 3 fois lui indiquera un long chemin escarpé où sont cachées les perles au pouvoir de guérisson. Par 3 fois, le petit gaçon va réussir courageusement à les trouver et en fera à chaque fois don pour guérir des blessés rencontrés sur sa route.
Il rentre les mains vides mais garde toute l'affection de son père.
Sa générosité et sa bonté seront au final récompensées d'une façon tout à fait inattendue.

Ce très beau conte initiatique s'accompagne de la douceur des dessins en pleine page. Ces dessins sont au crayon, à l'acrylique et faits de collages de tissus brodés dans des teintes très chaudes construisant un ensemble poétique et très lumineux.
Le tout fait de cet album un délicieux moment de lecture partagée !



Régine

mercredi 12 décembre 2012

Ouverture de la Fabrique à Rêves le dimanche 23 et le lundi 24 décembre !

La librairie sera exceptionnellement ouverte le dimanche 23 et le lundi 24 décembre 2012, de 10h à 12h, et de 14h à 18h.
Venez découvrir nos nouveautés en littérature, beaux livres, bande dessinée et jeunesse !

Toute l'équipe de la Fabrique à Rêves vous souhaitent d'excellentes fêtes de fin d'année !

 

 


 


 

 

 


Nouveaux jeux à la Fabrique à Rêves !

Venez découvrir les nouveaux jeux arrivés à la Fabrique à Rêves :
des jeux Haba pour les plus jeunes (jeux éducatifs, jeux de cartes, sets musicaux, jeux de construction, ...), des jeux Asmodée pour des soirées conviviales (Dobble, Jungle Speed Lapins Crétins, Bang, Loup Garous, Bluff Party, Chazz, ...), des jeux Millenium pour les joueurs expérimentés (Munchkin, Zombies, Cthulhu Dice, Wings of War, Colons de Catane).

Des jeux pour tous les âges, et pour tous les goûts !


 

mardi 11 décembre 2012

Certaines n'avaient jamais vu la mer, Julie Otsuka, Edition Phébus


Certaines n'avaient jamais vu la mer sont ces femmes japonaises, le plus souvent d'origine modeste qui au début du 20ème siècle ont quitté le Japon pour s'installer en Amérique.
Elles embarquent donc très jeunes pour rejoindre un futur époux lui aussi japonais uniquement vu en photographie pour vivre, croient-elles, une existence heureuse dans ce nouvel eldorado : "Nous voilà en Amérique, nous dirions-nous, il n'y a pas à s'inquiéter. Et nous aurions tort."

Par une écriture à la fois sensible et acérée, Julie Otsuka porte douloureusement témoignage de celles trahies par un époux qui n'est pas ce qu'il prétendait être, contraintes de travailler durement dans les champs ou domestiques ayant à subir le racisme des familles blanches.
L'utilisation répétitive du "nous" est la voix collective de toutes ces femmes aux parcours multiples mais au devenir semblable. Leur vie est en suspens comme le démontre l'emploi du conditionnel "Quand nous aurions mis de côté assez d'argent pour aider nos parents à mener une vie plus confortable, nous retournerions au Japon.... Nos mères seraient assises auprès du puit... "Ma petite fille, nous diraient-elles, où donc étais-tu passée ?".
Ces femmes devenues mères à leur tour voient le dernier lien qui les rattache au Japon s'effondrer quand leurs enfants rejetteront les rites ancestraux pour vivre pleinement à la mode américaine et "surtout ils avaient honte de nous". La guerre scellera leur oubli.

Si vous avez aimé ce roman très singulier, n'hésitez pas à découvrir le premier ouvrage de Julie Otsuka Quand l'empereur était un Dieu. Ce roman, comme Certaines n'avaient jamais vu la mer, rend vie aux immigrants japonais et leurs descendances qui font partie intégrante de l'histoire des Etats-Unis.

Zakuro

dimanche 9 décembre 2012

Korokoro, Emilie Vast, Edition Autrement


Laissez-vous porter par les aventures d'un petit hérisson qui par d'audacieuses roulades "roule-roule" sans éviter les obstacles et finit par récolter dans ses piquants des feuillages, des herbes, des fleurs, des fruits et... une agréable rencontre !?
Un bel album sans texte présenté dans un écrin original : un papier épais au format carré qui se déplie horizontalement pour une lecture en boucle des 2 côtés de la feuille.
Le graphisme fin et précis d’Émilie Vast au nuancier rouge, noir et doré aboutit à une élégante sobriété du décor qui est aussi renforcée par le fond blanc de l'image.
L' enfant est ainsi invité à se promener lentement et à observer très distinctement le nouvel élément naturel accroché dans la petite boule hérissée.
Une pochette filigranée complète l'harmonie de ce joli livre cadeau pour le ravissement et la surprise des petits et des grands !

Régine