dimanche 28 avril 2013

Le lion mangeur de dessins, Beniamino Sidoti, Gianluca Foli, Cambourakis


Dessine-moi...
Un décor au joyeux graphisme coloré pour un face-à-face inattendu d'un petit enfant et ... d'un lion dévoreur de dessins- exclusivement faits par les enfants- car les plus beaux et les plus goûteux à souhait.
C'est ainsi que pour préserver sa force paresseuse et la beauté de sa splendide crinière faite de nounours, avions, sucres d'orge, ciel, soleil.., ce lion tyrannique et jamais rassasié réclame encore et toujours plus de dessins aux bambins épuisés.
Jusqu'à ce qu'un petit air de rébellion souffle à l'oreille d'un petit garçon d'abord combatif mais surtout très rusé !
Alors, tous à vos crayons et papier pour un éblouissant voyage qui d'après l'expérience que j'en ai faite autour de moi est d'une formidable richesse créative !



Régine

jeudi 25 avril 2013

Séance de dédicaces avec Emilie Witwicki-Barbet pour "Les Révoltés"

Le samedi 27 avril de 15h30 à 17h00, à l'occasion du festival Passion d'Avril organisé par Libr'Aire, l'association de libraires indépendants du Nord, la Fabrique à Rêves aura le plaisir d'accueillir l'auteure Émilie Witwicki-Barbet, qui viendra dédicacer son deuxième tome de Demain est un autre monde, Les Révoltés.

Amateurs de vampires, amoureux de l'Avesnois, férus de romance, venez découvrir ce roman d'une jeune auteure locale au talent prometteur !


Au secours voilà le loup ! Cédric Ramadier, Vincent Bourgeau, L'école des Loisirs


Encore une histoire de loup!
Oui mais pas n'importe laquelle, dirais-je encore!

Une petite histoire de loup très dynamique pour les petits lecteurs qui aiment à se faire peur.
L'auteur invite les plus courageux à se débarrasser du loup de façon assez originale et les enfants ne se lassent pas de dire "oui" à la question de fin "On recommence?"!

Cet album cartonné est pleins de suspense, les enfants l'adorent et moi j'adore les histoires de loup!
Les tablettes ne pourront jamais donner tous les effets de sens à ce petit délice !!

Christelle M.

dimanche 21 avril 2013

Un jour la montagne s'est déplacée, Récits du silence, Magne Skaden, Les Impressions Nouvelles


Les 24 nouvelles qui composent "les récits du silence" m'ont donné le frisson et un peu déstabilisée car l'écriture de Magne Skaden est une écriture du dedans.
Magne Skaden d'origine norvégienne et de tradition Sami (qu'on appelait autrefois Lapon) est un jeune homme élevé aux contes de tradition orale mais des lésions cérébrales le privent de toute communication. Il entend et comprend mais ne peut ni parler ni écrire. C'est en 2005 qu'il écrit ses premiers mots impulsés par "une nécessité de vivre" : "je vivais dans un univers que la langue norvégienne n'a pas d'adjectif pour décrire. La langue se développe par rapport à ce que l'on doit décrire, et l'univers dans lequel je vivais, la langue ne l'avait jamais approché de près ou de loin .... je m'en rends bien compte maintenant".
Chaque mot a alors pour Magne Skaden une saveur nouvelle car il naît uniquement de ses sensations et de ses perceptions simplement par l'écoute et l'observation. Le mot est alors à l'envie analysé, joué, répété, inventé. "Je n'aimais pas tout ce qui traînait dans la rue et qui n'avait rien à y faire. J'entendis quelqu'un dire que ça s'appelait des détritus...Détritus était un mot qui avait bon goût, que j'aimais bien avoir sur la langue et qui me donnait une toute autre sensation que ce que je voyais traîner".
De même, " forêt ce n'était pas seulement deux syllabes, cela vous induisait tout autant en erreur que détritus".

Intelligemment, il explore des questions d'apparence naïve mais essentielles. Ces réflexions malheureusement nous ne nous les posons plus à force d'apprentissage d'une langue fonctionnelle plus que d'un enchantement inventif "Qui décidait du nom à donner aux choses ? Quelle qu'elle soit, cette personne n'avait en tout cas pas l'oreille pour le contenu des sons qui formaient un mot".
La traductrice Hélène Hervieu dans son excellente préface aide le lecteur à prendre contact avec l'écriture de l'auteur en soulignant "qu'il a passé avec la langue une sorte de contrat moral. Il la traite comme un matériau noble qu'on doit laisser vivre, et si contrainte il y a, elle doit se faire en douceur, presque d'un commun accord".
Dans un monde intérieur qu'il nous fait connaître à travers ses pérégrinations mentales traçées sur papier, Magne Skaden est très proche de la nature et de l'univers et pose là aussi des questions qui touchent à sa création, au sens de la vie et au devenir du monde et ce, dans sa quête perpetuelle de l'autre "moi", son double qu'il atteint par l'écriture.

Un magnifique récit parfois déroutant mais impregné d'une très grande force poétique et humaine, une autre façon de percevoir les mots de la vie !


Zakuro

vendredi 19 avril 2013

Emile et Knack au restaurant, Thomas Baas, Actes Sud Junior


Sur les traces du petit chien tourbillon Knack

Il est midi, l'heure de déjeuner.
Mais... où est Knack ?
Le petit chien de Monsieur Emile a senti la bonne odeur des cuisines, MIAM et s'est échappé ... au restaurant !?
Alors vite, partons à la poursuite de Knack dans le dédale des rues, à l'intérieur du restaurant, des cuisines à la cave, quelle effervescence et tant de bonnes choses à ... Mmmm !

Qu'est-ce qui nous attend à la salle de restauration ? Le pire peut-être !
Un délicieux jeu d'observation et de piste très bien rendu par ce livre-circuit très amusant et bien adapté pour les tous petits.
Les plus grands ne seront pas en reste en lisant à chaque double page un petit texte plein d'humour.
Pour tous, de grands dessins en pleine page où les mimiques des personnages sont très drôles. Une mise en scène soignée qui se prête facilement à un jeu de rôle pour imaginer ce que ces personnages pensent ou se disent entre eux.

Tendre et amusant !
Un "livre-circuit" que mon fils a découvert à la Fabrique à Rêves et dont il n'arrête pas de se régaler !
Et moi aussi !

Régine

mercredi 17 avril 2013

Mon arbre, Ilya Green, Didier Jeunesse


Portée par une illustration tendre et délicate, cette parenthèse de douceur donne force à un bébé qui sort de son cocon. Du haut d'un bel arbre, il vit sa toute première séparation à la recherche de l'endroit idéal. A la suite de belles rencontres et avec une grande sagesse, il retrouve le plus beau des endroits ...

Un parcours à la musicalité poétique bercé de rêves et d'imaginaire qui captive à tous les coups les tout-petits et les grands, les mamans et les lecteurs à voix haute aussi !

Un gros coup de cœur trouvé par hasard à "La Fabrique à Rêves".


Christelle M.

lundi 15 avril 2013

Concours de notes de lecture : 50 euros en bons d'achat à gagner !

La librairie la Fabrique à Rêves organise un concours d'écriture de notes de lecture, ouvert à tous.
Il s'agit d'écrire un avis personnel sur votre dernier coup de cœur littéraire, comme ceux que vous pouvez lire sur notre blog. Le livre doit être sorti récemment (moins d'un an).
Tous les genres sont bienvenus : romans, BD, SF, jeunesse, polar, ...
Il n'y a pas de contraintes ni de limites sur la longueur ou le style de la note. Chaque participant a la possibilité d'envoyer plusieurs notes de lecture.

Les notes seront diffusées sur le blog et la page Facebook de la librairie, et certaines d'entre elles pourront être publiées dans la prochaine gazette de la Fabrique à Rêves.
Le concours sera clos le 31 mai 2013.

A cette date, l'auteur de la note qui aura été le plus visitée sur le blog gagnera un bon d'achat de la librairie d'une somme de 20 euros.
La deuxième note la plus visitée sera récompensée par un bon de 15 euros, et la troisième par un bon de 10 euros.
Tous les participants au concours gagneront un bon d'achat de 5% sur les livres, et de 10% sur les jeux.
Les gagnants seront prévenus par mail à la clôture du concours.

Vous pouvez dès à présent envoyer vos notes par mail à lafabriqueareves@orange.fr.
Merci de préciser "concours notes de lecture" en objet du message.

Bonnes lectures à tous !