jeudi 29 mai 2014

Portrait (s) de George, Emmelen Landon, Editions actes sud


" Je regarde les cartes pour me perdre, pour savoir où je ne suis pas". »

Emmelene Landon est une artiste aux multiples talents. Elle est aussi une grande voyageuse qui n'hésite pas à embarquer sur un cargo pour figurer le monde.
De retour à Paris, Emmelene Landon (George, son double) réussit à faire entrer l'aventure humaine de ses voyages et les cartographie dans son petit atelier aux anciennes odeurs d'imprimerie.
Elle le fait en peignant des portraits. Toujours dans la lenteur et la concentration. Peindre les visages est ce qu'elle aime le plus. Le visage d'une personne n'est pas un modèle pour elle mais "quelqu'un". Dans le sens où le portrait n'est pas un tableau figé mais représente la trajectoire vivante d'une vie depuis la naissance.
Le sillon d'une ride, la captation d'un regard, un geste de la main sont autant d'expressions que l'artiste compare aux contours géologiques d'un territoire.
Le portrait devient une peinture cartographique qui creuse aux origines afin de révèler sa présence.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui dévoile une manière de peindre non conventionnelle en abordant des thèmes aussi variés et passionnants que la géographie, la géologie, l'urbanisme (une évocation très humaine des rues abandonnées de Détroit suite à la crise automobile). Mais aussi la botanique (notamment avec l'Ailante, arbre singulièrement résistant qui pousse dans les terrains vagues) ou encore la psycho-géographie et l'ethno-cartographie.

Des portraits imaginaires très évocateurs que les mots peignent en toute simplicité et poésie.


Zakuro

Ce livre est disponible sur notre site de vente en ligne.



samedi 24 mai 2014

Kirouek, Nicolas Poupon, Editions de la Gouttière

Dans une ville touchée par l'étrange mal qu'est la "rabougrite", Barnabé est le seul qui résiste à la maladie. Il possède d'ailleurs le dernier spécimen de "bouquinier", un arbre où poussent des livres. Peut-être pourra-t-il, grâce à lui, guérir la vile ?

L'ouvrage est tout d'abord destiné aux enfants, mais n'importe quel adulte aimant un tant soit peu la lecture peut également l'apprécier. Dans Kirouek, les livres sont les seuls à pouvoir, littéralement, apporter un peu de couleurs à la ville. Les dessins sont soignés, les personnages expressifs, et les contrastes entre la ville grise et le monde coloré de Barnabé sont très bien rendus.

Un conte simple mais plein de charme, une véritable ode à la lecture qui en ravira plus d'un.

France M.

Ce livre est disponible sur notre site de vente en ligne


samedi 17 mai 2014

Requiem, Anna Akhmatova, Editions Interférences


"Non, je n'étais pas sous un ciel étranger
Ni réfugiée sous un aile étrangère,
J'étais alors aux côtés de mon peuple,
Là où pour son malheur mon peuple se trouvait".


Ce recueil bilingue de la grande poétesse russe Anna Akhmatova est exceptionnel. Anna Akhmatova était pour moi une inconnue avant que le bookcrossing du festival raccord(s) me donne à lire Requiem. La traductrice Sophie Benech qui est également l'auteure des gravures contenues dans ce livre nous éclaire sur son oeuvre littéraire, ses voyages en Europe où elle se lie notamment d'amitié avec Modigliani. Un succès littéraire et une vie personnelle comblée que le régime répréssif de la fin des années 1930 va mener au dénuement et à la solitude.

C'est à cette période que naît Requiem (vers 1937-1938) en toute clandestinité dans son propre pays. Anna Akhmatova y fait entendre sa douleur de mère pour son fils, Lev plusieurs fois arrêté :

"Voilà. Le mot, pierre, est tombé
Sur mon sein encore vivant."
mais aussi la souffrance de toutes les autres victimes, la peur mais aussi l'espoir de tout un peuple.

Ces mots sobres sont d'autant plus vrais et poignants qu'ils re(vivent) de l'incandescence de la mémoire malgré le silence et la terreur : les mots écrits par Anna Akhmatova sont appris par coeur par leurs lecteurs avant qu'il ne soient brûlés. Et nous reviennent par ce recueil publié dans son intégralité en hommage au courage et au talent de cette grande poétesse russe.



Zakuro


Ce livre est disponible sur notre site de vente en ligne.


dimanche 11 mai 2014

Soirée jeux à la Fabrique à Rêves vendredi 16 mai à 20h30 !


La prochaine soirée découverte de jeux aura lieu le vendredi 16 mai à partir de 20h30 à la Fabrique à Rêves.
L'entrée reste gratuite, bonbons et boissons seront proposés sur place.

Au menu, jeux grand public, jeux d'ambiance, jeux de réflexion, jeux d'adresse, jeux de stratégie, jeux familiaux et jeux pour les experts. Avec, par exemple : Blitz, Rumble in the house, Las Vegas, Splendor, Medieval Academy, Hick Hack, Chupacabra, Wazabi, Privacy, Wink, Pit, Compatibility, Nosferatu, Shabadabada, Mim Too, Déclic, Rythme and Boulet, Tokyo Train, The Island, 6 qui prend, Cappuccino, Concept, Defifoo, Shadow Hunters, Libertalia, Carcassone, Catane, Pingouins, Hanabi, Intrigo, Saboteur, 7 wonders, Loup Garous, Le désert interdit, Takenoko, Life Boats, Room 25, Tokaido, Mystères, Dixit et des dizaines d'autres !


Les participants peuvent apporter leurs propres jeux afin de les faire découvrir à tout le monde !

Merci de prévenir de votre venue par mail
à lafabriqueareves@orange.fr ou par inscription directe sur Facebook, les places étant limitées !
 
A bientôt !

samedi 10 mai 2014

Le colonel et l'appât 455, Fariba Hachtroudi, Editions Albin Michel


Dans ce roman déchirant et convaincant, Fariba Hachtroudi, romancière et journaliste porte en étendard la puissance de l'amour, jusqu'à l'aliénation parfois, que les pires violences d'un régime politique ne peuvent détruire.

Vima est une ancienne prisonnière, "l'appât 455,"enlevée, torturée et violée pour faire tomber le réseau des opposants politiques dont fait partie Del, son amoureux.
Sauvée des geôles par un mystérieux colonel, Vima est traductrice dans un office nordique pour réfugiés et apatrides.
Un jour, elle se retrouve devant cet ancien soldat, réfugié clandestin et manipulé par les services secrets, dans l'attente des papiers pour faire venir sa femme et ses enfants restés au pays.
Tous les deux broyés par une machine meurtrière, ils se sont longtemps tus chacun à leur manière, par amour. Un amour dont ils se sentent atrocement dépossédés. Ensemble, ils veulent rétablir la vérité, combler les blancs et les silences, faire revivre le lien entre Vima et Del et entre Ala et sa famille. Et ce, malgré les dangers et la peur de la vérité comme le symbolise la fleur qui saigne de la couverture du livre.

L'écriture est envoûtante et nous plonge dans deux registres, celui de la libération des émotions pour Vima et celui du témoignage pour l'ancien militaire, ce qui renforce profondément l'intensité et la réalité du drame.

Une lecture qui interpelle.



Zakuro

vendredi 2 mai 2014

La fille qui parle à la mer, Le garçon au chien parlant, Claudine Galea, Editions Rouergue




Ce sont deux histoires à lire à l'endroit puis à l'envers ou vice versa qui l'une vers l'autre aboutissent à la rencontre de deux enfants. Loïc, enfant libre de la mer et Oyana, petite fille des montagnes, naufragée sur la plage après une violente tempête.

La rencontre est ici très belle car l'écriture allie la justesse du cas des réfugiés à une tonalité poétique et surnaturelle. Telle une odyssée moderne, des liens très puissant unissent les enfants avec les éléments telle la mer " souple comme la crinière des chevaux" ou les animaux aux facultés humaines comme le grand chien Nouma. Les uns se confondent avec les autres. Ces deux enfants, malgré les différences de langue et de mode de vie, se reconnaissent dans le sourire échangé.

J'ai beaucoup aimé ce texte de Claudine Galea qui dit elle-même "je n'écris pas des romans ou des pièces de théâtre, je n'écris pas pour les enfants ou pour les adultes, j'écris des livres...".

Celui-ci est d'une grande beauté textuelle accompagnée de la pureté lumineuse des dessins de couverture que l'on retrouve en noir et blanc dans l'espace de jonction des deux histoires.





Zakuro

Ouverture de la Fabrique à Rêves tous les lundis !

A partir du lundi 5 mai, la Fabrique à Rêves sera ouverte tous les lundis après-midis, de 14h à 18h.
Les horaires d'ouverture de la librairie deviennent donc :

LUNDI : 14h-18h
MARDI : 10h-12h / 14h-18h30
MERCREDI : 10h-12h / 14h-18h30
JEUDI : 10h-12h / 14h-18h30
VENDREDI : 10h-12h / 14h-18h30
SAMEDI : 10h-12h / 14h-18h


A très bientôt à la Fabrique à Rêves !